Géographie

Alairac est une circulade de 1 350 habitants dans le massif de la Malepère. C'est une commune française située dans le département de l’Aude (11)
et la région Occitanie.

Alairac et le massif de la Malepère

Alairac est une commune de l’aire urbaine de Carcassonne construite sur un mamelon au pied du massif de la Malepère. Alairac est un village circulaire ou “circulade” de l’an mil. Ses habitants sont appelés “Alairacois”.

 

Ce village domine la plaine où serpente le canal du Midi et la vue s’étend sur un superbe panorama limité au nord par la Montagne Noire. Cette plaine, couverte de vignes, est la zone de l’appellation d’origine contrôlée Malepère.

 

A l’est on découvre la cité de Carcassonne et plus au sud, le massif de la Malepère, couvert de bois de chênes, domaine des sangliers et des ramasseurs de champignons.

 

Plusieurs sentiers de randonnée permettent de découvrir Alairac et ses environs, d’autre part, le village est traversé par un chemin de st Jacques dit “chemin du Piémont Pyrénéen”.

Une carte de ces sentiers est disponible gratuitement en Mairie.

Quelques données techniques…

 

Latitude : 43 °11’06’’ Nord (43.1842)

Longitude : 2° 14’ 29’’ Est (2.24056)

Altitude : 158 m (mini)- 422 m (maxi)

(la mairie est à 220m)

Superficie : 16.37 km²

Population (2012) : 1350 habitants

Le vignoble de la Malepère

Dont vous saurez consommer le vin avec modération

La Malepère (malapera ou mauvaise pierre en occitan) mais qui donne un excellent vin bénéficiant de l’appellation contrôlée, l’originalité de ces vins de Malepère reflètent leur terroir, et allient souplesse et puissance, force et douceur, pour atteindre cette surprenante singularité entre atlantique et méditerranée.

Le vignoble de l’appellation regroupe une trentaine de communes, situées dans l’Ouest du département de l’Aude, dont celle de Carcassonne dans un triangle délimité par les villes de Carcassonne (à l’Est) Castelnaudary (à l’Ouest) et Limoux (au Sud) , C’est un massif en forme de cône aplati, “La Malepère”, qui doit son origine au bombement du massif des Corbières, lui même lié au soulèvement pyrénéen fin du tertiaire, début du quaternaire. Culminant à 442 m, ce massif est essentiellement constitué d’une roche dite ” poudingues*”. Il présente en son centre un couvert de bois, de taillis, de landes et de prairies, offrant une nature sauvage, aux paysages préservés. Cultures et vignobles se situent sur la base de ses versants ainsi que sur les terrasses et les collines qui l’entourent.

*désigne une roche sédimentaire compacte où sont mélangés des éléments grossiers aux formes ovoïdes (des galets) pris dans un ciment naturel, le plus souvent du grès.

Aller au contenu principal